Notre évolution

 

 

Capture d’écran 2016-05-14 à 23.04.00On n’imagine pas tout ce qu’une personne à pu vivre avant qu’elle nous raconte son histoire. Là notre est assez simple et maintenant très répandu grâce aux réseaux sociaux et cette mode actuelle de la Fitness et de la nourriture Healthy, mais il y a 5 ans c’était différent. Nous ne savions pas si cela était possible d’avoir une silhouette « normale » lorsqu’on à toujours été en surpoids, puis en obésité depuis toute petite. Alors aujourd’hui on a changé physiquement, mais pas mentalement. Mentalement, on dirait que cette perte de poids nous a fait beaucoup plus de mal que si l’on était resté comme avant. Alors très certainement, parce que comme à notre habitude, quand on veut quelque chose, on le veux maintenant et pas demain. Du coup, nous avons pris une solution très rapide et surtout très mauvaise et dangereuse pour perdre du poids, on a tout simplement arrêté de manger.


Nous ne savons pas où nous avons pu trouver cette force pour continuer à nous lever tous les matins avec le peu que l’on mangeait, le ventre qui nous tiraillait pendant des heures parce qu’on avait faim, on se disait c’est bien, ça veut dire que l’on va perdre du poids. Et notre premier réflexe était de nous peser après pour savoir si cela avait marché. Et oui ça marchait, on s’affamait et on perdait du poids. Et ça on le vérifiait plusieurs fois par jour. On était arrivé à se peser une bonne quinzaine de fois par jour. Pareil pour l’eau, on a commencé à en boire de moins en moins pour pouvoir perdre des grammes en plus. Nos corps étaient déshydratés, combien de fois ils nous est arrivées de pleurer parce qu’on avait soif, et qu’on rêvait de boire une gorgée d’eau. Puis on a finit par enlever les 25cl d’eau qu’on buvait par jour, pour le remplacer par du coca, 33cl on avait gagné 8cl c’était le bonheur, et puis les bulles nous donnaient la sensation d’avoir quelque chose dans l’estomac.

Capture d’écran 2016-05-14 à 23.02.53Puis pour perdre encore plus vite, on a fait du sport, nous avons acheté un tapis de course, hors de question de courir dehors, des gens pourrait nous voir. Alors ça à marcher, on s’est entrainé, et nous avons perdu un peu plus vite, ce sont les 20 pesées par jour sur la balance qui nous le disait. Mais sont arrivés les vertiges dès qu’on se levait, les étoiles dans les yeux, le besoin de se tenir à une porte pendant 1 minute avant de pouvoir marcher sans avoir peur de tomber. Mais nous étions heureuses, on perdait du poids.

Puis quand nous avons perdu beaucoup de kilos, nous avons commencé à manger un peu plus, deux courgettes par jour pendant des semaines, des mois. Il fallait absolument pas qu’on varie notre nourriture, sinon impossible de se contrôler on mangeait tous le paquet, le pot etc, heureuse de manger enfin autre chose que la nourriture que l’on mangeait depuis des mois… On attendait même pas des fois que la nourriture soit cuite ou chaude si on avait envie de manger à ce moment là on prenait tout ce que nous avions sous la main. Et comme on avait craqué, on se disait « foutu pour foutu, je vais continuer en mangeant ça et ça », et on finissait par réaliser le carnage qu’on avait fait. Après des crises de boulimie comme ça, on se dégoutait, à en pleurer, on ne pouvait pas se regarder dans des miroirs, alors on accrochait des feuilles de papier pour éviter de croiser notre reflet, et si par malheur une feuille se décrochait et qu’on se voyait on fondait en larme. Alors oui, nous n’avons pas pris le bon chemin pour perdre du poids et on en paye les conséquences encore. Aujourd’hui 2 ans après avoir atteint notre poids acceptable, nous sommes toujours à réfléchir si l’on a réellement besoin de boire cette gorgée d’eau, ou de mettre du produit à vaisselle sur les restes du repas du soir pour être sûre de ne pas se lever dans la nuit en s’asseyant près du frigo pour les finir. Maintenant il y a des évènements dans nos vies qui font que nous n’avons plus le choix, et nous sommes obligés de reprendre une alimentation plus normale.

Capture d’écran 2016-05-14 à 23.03.16Donc bien sûre vous voyez des bonnes choses à manger sur notre compte instagram, et on se fait plaisir un peu plus souvent, mais c’est toujours un combat perpétuel pour en manger qu’une part raisonnable, et de temps en temps des pleures le lendemain matin quand on voit que l’on a pas perdu de poidspar rapport à hier, ou pire que l’on a pris 100 gr. Nous avons pris l’habitude depuis 5 ans, de s’écrire jour et nuit toutes les deux nos nombreuses pesées, il n’y a même pas de « bonjour » le matin, notre conversation commence toujours par «Alors tu as perdu du poids aujourd’hui ? », et croyez nous que si la réponse est négative pour l’une, l’autre va en entendre parler toute la journée .. Même si notre poids et notre morphologie est plus commune maintenant, nous ne sommes toujours pas satisfaite, vous verrez très rarement ici des photos de nous de la tête au pied, nous ne sommes pas encore à l’aise avec notre corps. Nos premières pensées lorsqu’on rencontre des gens pour la première fois c’est : « pourvu qu’ils ne me trouvent pas grosse » « pourvu que je ne sois pas la plus grosse de la soirée  » ! Nos amis, nos familles, nos proches au beau nous rassurer et nous dire que nous sommes jolies, nous ne les croyons pas, ils nous disaient la même chose il y a 5 ans … et ce n’était vraiment pas le cas, comment les croire maintenant, l’amour rend aveugle. Alors nous ne faisons confiance à personne sur ce sujet.

Alors en conclusion, ne faîtes pas comme nous, perdez du poids si vous en avez besoin, mais ne le faite pas d’une manière aussi stupide ue la notre, aujourd’hui nous avons conscience que si l’on avait été suivi par un médecin, ils nous aurait surêment hospitalisées. Nous avons pour l’une d’entre nous des séquelles physiques qui nous ont fait vivre un enfer pendant un an avant de trouver un remède, mais malgré ça, nous nous estimons vraiment chanceuses de ne pas avoir eu des conséquences plus grave.

Nous espérons avec le temps arrêter de nous préoccuper autant de notre poids et accepter d’être comme l’on est, mais ce n’est pas évident après les 5 années que nous avons vécu à ne penser qu’à perdre du poids. On ne vivait que pour ça, atteindre un idéal qui n’est pas fait pour nous, pour notre corps, ni pour notre personnalité. Perdre du poids sans apprendre à s’accepter ne sers à rien, et ne résoudra pas tous vos problèmes comme on le pensait il y a 5 ans.

 

 

 

16 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *